RessourcesAuditeur énergétique
Auditeur énergétique
4/7/2024
.
X
min

Travailler en ALEC : quels métiers peut-on y exercer ?

Written by
Author - Name
Sommaire

A La Solive, près d’un tiers des diplômé·e·s rejoignent le service public. En effet, parmi les 250 000 postes à pourvoir dans la rénovation énergétique d’ici 2030, une partie importante concerne l’Etat et les collectivités territoriales.

1. Que sont les ALEC et à quoi servent-elles  ?

ALEC : définition

Il existe actuellement 33 ALEC en France.

Source : Fédération des ALEC, juillet 2016

Quel est le rôle des ALEC dans la rénovation énergétique ?

L’ État et les collectivités doivent rénover 400 millions de mètres carrés d’ici 2050. Et les 3/4 de ce parc relèvent des collectivités territoriales : écoles, collèges, lycées, mairies, bibliothèques... Et c’est en grande partie grâce aux ALEC que ces chantiers publics sont planifiés et mis en oeuvre.

Travailler en ALEC, c’est contribuer à 3 choses :

  • la réduction des consommations d’énergie des bâtiments publics :  isolation des bâtiments, des toitures, optimisation des systèmes de chauffage et de ventilation…
  • le développement des énergies renouvelables et de l’autoconsommation pour réduire la dépendance aux énergies fossiles
  • la sensibilisation des habitants aux enjeux climatiques et énergétiques : la plupart des ALEC abritent des espaces France Rénov, qui apportent un conseil gratuit et neutre aux ménages qui souhaitent effectuer des travaux de rénovation énergétique

2. Le métier d’économe de flux en ALEC

Que fait un économe de flux ?

Le programme public ACTEE (Action des Collectivités Territoriale pour l’Efficacité Energétique) ****prévoit la création de 400 nouveaux postes d’économe de flux d’ici 2025.

L’économe de flux étudie la consommation énergétique des bâtiments pour en réduire au maximum le gaspillage. Parfois appelé·e conseiller·e en énergie partagée, il ou elle réalise des missions d’analyse, de recommandation, et enfin de sensibilisation aux enjeux d’économies d’énergie.

En général, l’économe de flux suit le projet de rénovation de bâtiments public du début à la fin : groupement de commande, rédaction des cahiers des charges et passation des marchés, élaboration de plans de financement, suivi des écarts et de corrections par rapport au projet initial…

Crédit vidéo et image-titre: Actu-Environnement et Programme ACTEE, 2023

Quelles études pour devenir économe de flux ?

Pour devenir économe de flux en ALEC, plusieurs voies sont possibles, du BTS spécialisé en environnement au master en économie de l'énergie. Un diplôme d'ingénieur spécialisé dans le domaine énergétique est également un parcours fréquent.

A La Solive, la formation Chef de projet en rénovation énergétique vous permet d’accéder aux postes d’économe de flux en moins de 4 mois. En effet, le programme correspond étroitement aux missions proposées dans les fiches de postes.

Quel est le salaire d’un économe de flux ?

En termes de salaire, l’économe de flux est positionné sur la catégorie A de la fonction publique territoriale. La fourchette est donc de 1 600 € (échelon 1) à 2 600 € nets mensuels (échelon 11) selon les responsabilités et le niveau d’expérience.

Cela représente un salaire brut annuel entre 25 000 et 40 000 €.

”J’ai passé 25 ans dans le privé, et j’avais un moteur pour ma reconversion : trouver un métier qui fasse sens par rapport au changement climatique, et apporter ma contribution.”
Bénédicte, élève de la formation Chef de projet en rénovation énergétique n°10,  économe de flux à la Mairie de Vauréal.

3. Le métier de Conseiller énergie et rénovation en ALEC

Que fait un conseiller énergie et rénovation ?

Il ou elle accompagne les particuliers dans la rénovation de leur logement pour le compte de l’Etat. Sa mission principale est de simplifier les démarches des personnes qui envisagent un chantier de rénovation énergétique, en leur proposant un conseil gratuit.

Le ou la conseiller·e énergie et rénovation peut :

  • Assurer un conseil technique adapté à la demande et au budget des ménages
  • Fournir un appui aux démarches administratives (aides disponibles, règlementation… ), en particulier auprès des ménages en situation de précarité
  • Sensibiliser les personnes à la rénovation de l'habitat et aux économies d’énergie, en assurant notamment des permanences dans les communes

Certain·e·s sont spécialisés dans la rénovation énergétique des copropriétés, des projets complexes et souvent longs où la coordination des nombreux acteurs est nécessaire (les propriétaires, le syndic, les bureaux d’étude, la mairie, les artisans, etc).

Quelles études pour devenir conseiller énergie et rénovation  ?

Aujourd’hui, les conseillers et conseillères en ALEC viennent de parcours divers. En plus du goût pour le contact humain, la pédagogie et un vrai sens du service public font partie des qualités requises dans ce métier, et sont évaluées au même titre que le diplôme ou les expériences professionnelles.

En 5 semaines, la formation Conseiller en rénovation énergétique de La Solive vous permet d’accéder aux postes de conseiller en ALEC  : vous abordez à la fois les bases techniques (sur le bâti, la thermique, les systèmes de chauffage et ventilation) et la posture de conseil nécessaire pour bien accompagner les particuliers.

Quel est le salaire d’un conseiller énergie et rénovation ?

Notre étude permanente sur le salaire des anciens élèves de La Solive montre que les débutants sont rémunérés autour de 2 000 nets mensuels. Les personnes expérimentées dans le management, par exemple en ayant déjà eu une première carrière dans un autre secteur, peuvent prétendre à 2 600 euros nets mensuels lorsqu’elles managent une équipe de conseillers.

Cela représente un salaire brut annuel entre 31 000 et 40 000 €.

Travailler dans une ALEC est un moyen de contribuer directement à l’atténuation du changement climatique, et la réduction des inégalités face au mal-logement. Et si les salaires sont moins attractifs que dans le secteur privé, les avantages liés à la fonction publique dans le public demeurent. Ce métier recrute partout en France, et peut vous permettre de changer à la fois de métier et de région dans le cadre de votre reconversion. C’est pourquoi environ un quart des élèves de La Solive choisissent cette voie une fois diplômé·e·s.

Author
Carine Lalanne
Mis à jour le :
July 4, 2024
A La Solive, je suis en charge des relations entre nos élèves et les entreprises. J'aide ces dernières à recruter les profils qu'il leur faut parmi nos promotions, et je coache les élèves au cours de leur formation pour bien mettre en valeur leurs nouvelles compétences.
Sommaire
Prêt à commencer une nouvelle vie
Formations pratiques et intensives.
Recrutement toute l'année.
En savoir plus
auteur
Carine Lalanne
Responsable des relations aux entreprises