Rechercher
  • Sérine Rkha



Comme dans la construction neuve, les travaux de rénovation énergétique font intervenir différentes catégories d'artisans. Le couvreur pour isoler le toit, le plaquiste pour les murs, le menuisier pour les fenêtres, etc.




 


Chaque artisan maîtrise son domaine, et il est rare qu'un artisan ait la maîtrise professionnelle de tous les gestes métiers. Un couvreur n'est pas un plaquiste, un plaquiste n'est pas un menuisier, et un plâtrier n'est pas un électricien.


Sur le chantier, la tâche de chaque artisan est associée à ce que l'on appelle un "lot de travaux". Chaque chantier est découpé en "lots de travaux", et on retrouve par exemple des lots comme "Isolation des toits", assuré par le couvreur, "Isolation des murs" pour les plaquistes et façadiers, "Menuiseries" pour les menuisiers, "Chauffage" pour les plombier-chauffagistes, etc.


Pour se représenter les choses, prenons un propriétaire qui souhaite effectuer des travaux de rénovation énergétique. Dans le langage de la construction, on l'appelle le "maître d'ouvrage".



Le maître d'ouvrage, c'est la personne qui dresse le cahier des charges d'un projet : l'objectif, le budget, le calendrier, etc.



Lorsqu'il s'agit de travaux importants, c'est souvent l'agence immobilière qui est maître d'ouvrage, ou bien une collectivité lorsqu'il s'agit d'un bâtiment public. Dans notre cas, c’est le propriétaire qui est maître d'ouvrage, et qui va dresser son cahier des charges (par exemple "je veux effectuer l'isolation de mes murs par l'extérieur et changer ma chaudière fioul, avant l'hiver et pour moins de 20 000 €"). Ces contraintes vont ensuite servir de base pour les artisans, qui vont proposer des devis pour leurs différentes prestations.


Avant de revenir aux différents artisans qui interviennent sur le chantier de rénovation énergétique, il est important d'aborder une dernière personne : le "maître d'oeuvre".



Le maître d'oeuvre, c'est celui qui est chargé de la conduite opérationnelle des travaux.




Il coordonne les différents artisans, optimise leur temps sur chantier, les fait intervenir dans le bon ordre, s'assure que les délais et les coûts sont tenus, et fait les choix techniques pour le maître d'ouvrage, qui n'y connaît pas forcément grand chose. Avant tout ça, c'est aussi lui qui effectue le découpage du chantier en lots de travaux, et qui mandate des artisans ou des entreprises pour chacun de ces lots.


L'importance du maître d'oeuvre apparaît dès lors que les travaux mobilisent plus de 2 artisans différents, et qu'ils doivent se coordonner.


Dans notre exemple précédent, le propriétaire-maître d'ouvrage souhaite isoler ses murs par l'extérieur et changer sa chaudière à fioul, il fera donc intervenir un façadier et un plombier-chauffagiste.

Supposons que le plombier-chauffagiste intervienne avant le façadier : il installera un nouveau système de chauffage dans une maison mal isolée, il sera donc relativement puissant. Intervient ensuite le façadier, qui vient isoler la maison, et qui fait diminuer les pertes d'énergie de 30%. Le propriétaire se retrouve alors avec un système de chauffage qui est 30% trop puissant. Cela peut sembler anecdotique, mais la puissance a un impact très important sur le prix des équipements, sur les types de systèmes qui auraient pu être installés, et surtout sur la qualité du chauffage (un chauffage trop puissant sera soit inconfortable car il chauffera trop fort pendant peu de temps, soit très consommateur puisqu'il travaillera en dehors de sa zone de fonctionnement optimale).

C'est le rôle du maître d'oeuvre de faire intervenir les artisans dans le bon ordre, et dans ce cas, de faire travailler le façadier avant le plombier-chauffagiste.


Schéma 1 : Chronologie d'un projet de rénovation globale



Lorsque l'on parle de maître d'oeuvre, on pense à l'architecte, néanmoins, lors de travaux de rénovations énergétique, c'est souvent le propriétaire lui-même qui tient ce rôle (on pourrait parler de propriétaire-maître d'ouvrage-maître d'oeuvre), ou bien une entreprise dite “générale”. L'entreprise générale s’annonce comme interlocuteur unique du propriétaire et prend en charge la réalisation de tous les lots de travaux pour remplir le cahier des charges que lui impose le propriétaire. Elle dispose en interne de différents artisans, mais peut aussi sous-traiter tel ou tel lot de travaux à un artisan ou une entreprise extérieure, tout en gardant la responsabilité du chantier. Dans tous les cas, c’est invisible pour le propriétaire qui continue de traiter uniquement avec l'entreprise générale.


Pour être de bonne qualité, les travaux de rénovation énergétique nécessitent une attention soutenue de la définition du besoin jusqu’à la restitution des travaux. Ils mobilisent de véritables connaissances techniques et la coordination de nombreux acteurs. Aussi, le propriétaire peut choisir de s’occuper de tout s’il s’y connaît ou s’il est bien documenté, ou bien de se faire aider, par un assistant à maîtrise d’ouvrage (AMO), et/ou par un maître d’oeuvre sur la coordination du chantier.














Liste des métiers de la rénovation énergétique :


























































les EIE

Les acteurs des Certificats d'économie d'énergie

Les Certificats d'économies d'énergie, plus communément appelés CEE (prononcer "C2E"), sont aujourd'hui la base d'un des principaux mécanismes de financement de la transition écologique.

 

Pour bien le comprendre, revenons à sa genèse.